Une histoire

Champagne AYALA est l’une des plus anciennes Maisons de Champagne, établie à Aÿ, au cœur des grands crus, depuis sa fondation il y a plus de 150 ans. Indépendante et familiale, elle représente aujourd’hui l’archétype de la grande Maison, produisant des vins de haut vol, appréciés de par le monde pour leur fraîcheur et leur élégance.

La fondation

Fondateur de la Maison en 1860, Edmond de Ayala est issu d’une famille qui a toujours su cultiver le goût d’aller loin. Ses ancêtres lui ont légué l’esprit d’excellence et le goût de l’aventure qui l’ont poussé à s’installer à Aÿ pour y apprendre les métiers du vin. Dès sa création, Champagne AYALA s’inscrit rapidement comme une référence incontournable en France et à l’étranger. La jeune Maison doit son expansion notamment à Fernand de Ayala, frère cadet d’Edmond, qui s’établit à Londres dès 1863 et fait découvrir le goût unique des vins de la Maison à l’aristocratie britannique, notamment grâce au millésime 1865, très faiblement dosé pour l'époque. À la même période, Champagne AYALA fait également partie du cercle restreint des membres fondateurs du Syndicat des Grandes Marques en 1882 et participe à la création du Benevolent Trust de Londres en 1886.

L'âge d'or

Les années 1920 marquent un âge d’or pour la Maison qui produit à cette période plus d’un million de bouteilles par an, ce qui la positionne parmi les maisons de tout premier plan pour l’époque. Elle fournit alors les cours royales d’Angleterre et d’Espagne et emploie plus d’une centaine de travailleurs, à la vigne et en cave. Le faste de cette période est également traduit par la riche iconographie qu’inspire la Maison : les nombreuses affiches publicitaires et dessins d’artistes en vogue à l’époque en sont les meilleurs témoins.

Champagne AYALA aujourd'hui

Champagne AYALA a toujours appartenu à des structures familiales indépendantes et à taille humaine. Après la Seconde Guerre Mondiale, la Maison connaît une période calme de son histoire, ses dirigeants occupant alors des rôles importants au sein de l’interprofession champenoise. En 2005, la famille Bollinger rachète la belle propriété en entendant bien lui redonner ses lettres de noblesse : une période de renouveau débute alors pour Champagne AYALA, avec une réfection complète des outils de production et l’arrivée de nouvelles équipes. La Maison emploie aujourd’hui une quinzaine de personnes, conservant l’esprit familial de ses origines.
Un lieu